Joomla

jooml Vous pensez à mettre en ligne un site Internet avec plusieurs fonctionnalités?  Vous ne voulez pas un blog mais bien une application Web assez riche?  Peut-être que Joomla! est pour vous.  Joomla! est une déformation du mot swahili Jumla qui veut dire «tous ensemble».  On sent bien l’esprit de la communauté qui l’anime. 

Lorsque l’on parle de CMS (Content Manager System ou système de gestion de contenu) plusieurs noms sont cités : WordPress, Joomla!, Drupal.

Selon Google Trends, Joomla! est le CMS le plus utilisé du web. La première version vit le jour en 2005 suite à un travail immense issu d’un autre CMS, Mambo.  Des millions de sites tournent avec Joomla! à cause de sa flexibilité à s’adapter à vos besoins.

La communauté Joomla! propose plus de 7000 modules gratuits ou payants.  Les modules sont des fonctionnalités clé en main que vous ajoutez facilement. Il est clair que la personne qui souhaite s’en servir trouvera un module correspondant à ses besoins : formulaires, gestion de galeries photo, envoi de newsletters, lecteur de vidéo, section Contactez-nous (avec CAPTCHA natif à Joomla!), etc.  C’est un bel outil pour une entreprise de petite ou moyenne envergure avec une variété de factures graphiques qui peuvent facilement être appliquées.   Il utilise des templates (WordPress parle de thèmes). Le template est le gabarit du site, la charte graphique qui définit la maquette graphique du site. Il en existe des centaines et vous pouvez même de créer le vôtre (plus facile que sous WordPress).  Un de mes favoris se trouve ici http://joomlathemes.co/demo25/jt002 .

Pour ma part, je trouve que Joomla! est une solution très intéressante pour les sites web complexes. Son interface administrateur (backend) est plutôt bien fait mais il faudra y mettre du temps afin de comprendre exactement l’architecture du produit. Après tout, il est normal qu’un CMS puissant nécessite un apprentissage.

Dans le cadre d’un cours, je devais familiariser des étudiants à la mise en route d’un site sous Joomla! et sa gestion au quotidien. Ceux-ci ont noté ce qui suit :

Avantages

  • Rapide et simple à mettre en place;
  • Très nombreux modules et templates pour réaliser à peu près tout ce que l’on veut; et souvent très simples à installer et configure;;
  • La communauté très importante et active;
  • Il est gratuit (vous pouvez le télécharger sur le site joomla.fr);
  • Beaucoup de documentation;
  • Gestion facile des différentes langues (par exemple pour l’internaute en cliquant sur le drapeau du pays de son choix).

Inconvénients

  • Demande du temps pour se sentir confortable dans le panneau administration;
  • Assez lourd et peut causer des problèmes de performance (importance de l’hébergeur);
  • Peut intimider certaines personnes par sa complexité apparente;
  • Par défaut, n’est pas optimisé pour les engins de recherche (SEO);
  • Backend pas convivial, manque de qualité de certains thèmes et assez lourd pour un petit site;
  • Bien que la communauté soit active, il se peut que l’on doive se tourner vers de l’aide payante pour régler certaines situations.

Si vous souhaitez simplement mettre en ligne un blog, quelques pages WEB statiques et un peu d’interaction tournez-vous vers WordPress.  Joomla! sur certaines machines peut-être lent versus d’autres CMS plus légers d’où la nécessité de bien cibler son CMS en fonction de son projet.

Pourquoi ne pas se lancer et commencer maintenant? Cliquez ici http://joomla.buldozer.fr/creer-son-premier-site pour créer votre premier site Joomla!

Louis Bouchard
Professeur en Techniques de l’informatique
Collège Montmorency

Une réflexion sur « Joomla »

  1. Je trouve que Drupal s’aligne davantage avec les principes du logiciel libre que Joomla, dont beaucoup trop de modules sont payants. Ce n’est pas le cas avec Drupal, dont les 13848 modules (en date d’aujourd’hui) sauront sans doute répondre aux besoins de tous.
    Règle générale, je trouve Drupal (version 7) beaucoup plus flexible que les autres CMS et beaucoup plus facile à apprendre. Toutefois, si vous recherchez la facilité d’utilisation pour l’utilisateur, alors là je penche plutôt du côté de WordPress… mais Drupal 8 me fera peut-être changer d’avis à ce sujet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *