Debian : distribution GNU/Linux libre et universelle

openlogo-100Debian est un système d’exploitation, au même titre que Microsoft Windows et Apple OSX, mais entièrement libre et gratuit. Basé sur le célèbre noyau Linux, Debian se démarque parmi les autres distributions semblables grâce à son modèle non-commercial et son engagement inébranlable envers les logiciels libres, formalisé par l’entremise de son contrat social.

Debian tente d’être un système d’exploitation universel convenant à un public très varié. Une de ses forces principales est son support pour un grand nombre d’applications et de matériel informatique différent.

Pour tout le monde

Quand on entend le mot Linux, certains pensent à une époque dépassée où l’on opérait un ordinateur en entrant une série de commandes cryptiques dans un terminal noir et blanc. Mais le Linux d’aujourd’hui a cependant bien évolué depuis ses humble débuts et Debian en est un exemple remarquable.

Le bureau GNOME sous Debian 8.0
Le bureau GNOME sous Debian 8.0

D’entrée de jeu, son logiciel d’installation est facile à utiliser, même pour les plus novices d’entre nous. Proposant un environnement graphique de bureau GNOME, Debian n’a rien à envier de ses compétiteurs propriétaires avec cette interface épurée. Un bureau alternatif, appellé MATE, dont la conception rappelle le classique Windows XP, est également disponible pour ceux et celles qui sont moins confortables avec les interfaces graphiques modernes.

Par souci d’être accessible au plus grand nombre de personnes possible, Debian est disponible en français et des dizaines d’autres langues. Une attention spécifique est portée pour les utilisateurs qui ont un handicap, pour leur founir les outils nécessaires leur accordant un maximum d’indépendance dans l’utilisation de leur ordinateur, toujours en logiciels libres.

Pour toutes les applications

Debian est beaucoup plus qu’un simple système d’exploitation. Une fois installé, il nous donne accès à un catalogue colossal de logiciels libres, incluant la plupart des logiciels qui sont mentionnés sur ce blogue. À l’aide d’un logiciel de type « App Store », il est plus facile que jamais de repérer le ou les logiciels dont on a besoin pour travailler.

GNOME Software
GNOME Software

Cette grande flexibilité explique pourquoi Debian est à l’origine de nombreuses distributions dérivées, telles que la populaire Ubuntu, la plateforme de jeu SteamOS ainsi que de nombreuses autres distributions spécialisées pour servir le monde scolaire (Debian Edu) et de la recherche (Debian Science, Debian Med, etc.)

Il est fréquent de croiser un cas où seulement un ou deux logiciels absolument critiques freinent la transition à un autre système d’exploitation. Sur Debian, ce dilemme peut être résolu à l’aide de logiciels qui émulent Windows (Wine) ou qui permettent carrément de le faire fonctionner dans un environnement virtuel (VirtualBox).

Pour tout le matériel informatique

Debian est fort probablement parmi les systèmes d’exploitation les plus polyvalents sur la planète, et peut être utilsée sur une panoplie d’appareils allant de minuscules ordinateurs embarqués (RaspberryPi, C.H.I.P.) aux superordinateurs en passant par à peu près tous les modèles d’ordinateurs portables et de bureau.

Cette caractéristique le rend d’ailleurs fort utile pour combattre l’obsolescence programmée du matériel informatique. En proposant des graphismes peu gourmands qui fonctionnent à merveille sur des «vieux» ordinateurs de cinq ans et plus, Debian permet de donner une nouvelle vie aux appareils en parfait état, mais jugés obsolètes par les géants de l’informatique propriétaire.

Passer aux logiciels libres et à Debian

L’utilisation de logiciels libres sur les plateformes d’Apple et de Microsoft est bien sûr louable, mais insuffisante pour doter nos départements et nos institutions d’une réelle liberté informatique. À l’heure où une partie sans cesse grandissante de notre travail et de nos vies passent au numérique, il est plus urgent que jamais de faire en sorte que nos ordinateurs et nos logiciels obéissent prioritairement à nos besoins plutôt qu’à ceux de leurs concepteurs.

Que l’on soit étudiant, professeur, professionnel ou technicien dans un établissement d’enseignement supérieur, il est possible de contribuer au changement. On peut essayer Debian à l’aide d’une image autonome, ou, encore mieux, l’installer; en parler, le faire connaître à ses collègues ou étudiants et proposer aux instances décisionnelles une transition vers les logiciels libres et Debian.

par Jérôme Charaoui
Technicien en informatique
Collège de Maisonneuve

2 réflexions sur « Debian : distribution GNU/Linux libre et universelle »

  1. Merci pour cet article que j’aimerais compléter :

    1) Ouvrage sur l’écosystème Debian

    Il existe un ouvrage disponible au format papier ainsi qu’en ligne qui explique de façon détaillée le fonctionnement de l’écosystème autour de Debian. Il est disponible ici dans plusieurs langues dont le français :

    Le cahier de l’administrateur Debian
    De la découverte à la maîtrise de Debian Jessie
    https://debian-handbook.info/browse/fr-FR/stable/

    Traduction officielle du projet :
    Debian Administrator’s handbook
    Debian Jessie from Discovery to Mastery
    https://debian-handbook.info/

    2) Le Club Framboise, la communauté locale des utilisateurs de Raspberry Pi

    Le Club Framboise, la communauté des utilisateurs de Raspberry Pi du Québec se réunit une fois par mois à Montréal. Elle est également représentée à Québec par Espace Lab à Ste-Foy. Tous les détails sont disponibles sur http://ClubFramboise.ca

    C’est une belle façon de découvrir Raspbian, un dérivé de Debian sur une ordinateur de poche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *