Framasoft ou Don Quichotte ?

frama Logilibre croit que l’infolettre intitulée : « Lettre d’information numéro 5, Framasoft – Automne 2014 » vaut la peine d’une diffusion parmi ses articles consacrés au logiciel libre dans l’enseignement supérieur.

Le but du blogue Logilibre est en effet de faire connaître et d’approfondir l’analyse de logiciels libres utilisés dans au moins un collège ou une université du Québec, de façon à guider vers la liberté 🙂

Framasoft est un groupe du logiciel libre dont l’apport est considérable, parce que plusieurs des logiciels propres à Framasoft ou listés dans Framasoft font partie des quelque 60 logiciels libres recommandés, parmi les 112 articles de Logilibre.

Tout d’abord, l’infolettre nous surprend en nous apprenant qu’Alexis Kaufman qui est le fondateur de Framasoft, quitte le groupe dont il était devenu le salarié et le porte-parole. Tout en demeurant disponible pour aider le groupe, sa carrière prend un nouveau tournant.

L’infolettre de Framasoft retient l’attention pour deux autres raisons :

Le financement du logiciel libre
Par ailleurs, l’infolettre nous interpelle sur les dons. Les campagnes de financement de plusieurs logiciels libres se font, vous l’avez remarqué, plus insistantes : Wikipédia demande 3 dollars par lecture d’article (!), sans l’exiger toutefois. Et le moindre Framadate (équivalent de Doodle) pose la question préalable du don – gênante quand on vient de donner – qu’on peut toutefois refuser tout en utilisant le service. Voilà un sujet sur lequel nos lectrices et lecteurs sont appelés à réfléchir.

2014-11-04 23_16_27-don quichotte - Google Search - Internet Explorer La dégooglisation du monde
Bien que ce slogan puisse être parfois nuancé et mis en contexte par ses auteurs, l’ambition de Framasoft, toute noble qu’elle soit, apparaîtra. telle que formulée, comme donquichottesque. On peut sérieusement se demander si nos deniers pourraient jamais faire la différence, la totalité du budget annuel de Framasoft représentant environ deux millionièmes du chiffre d’affaires de Google [60 milliards de dollars en 2013].

C’est donc avec un intérêt non dénué d’esprit critique que nous vous proposons de lire cette infolettre, publiée ci-après in extenso, où Framasoft parle de ses projets.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Pierre Cohen-Bacrie
Conseiller pédagogique, TIC
Collège Montmorency

Rédacteur de Logilibre

Merci à Isabelle Delisle, conseillère pédagogique, Cégep à distance, pour la relecture.

——————————————————————

Texte intégral de l’infolettre de Framasoft

# Édito
Ah, ça ! Il s’en est passé des choses depuis notre dernière newsletter (sic). Framasoft a lancé sa nouvelle campagne, qui, plus qu’une campagne de dons, est l’annonce d’un véritable cap que l’association veut prendre pour les trois prochaines années (et oui : pour cela il nous faudra des sous ^^ !). Avec « Dégooglisons Internet » <http://degooglisons-internet.org/> nous voulons montrer et proposer des alternatives libres aux services privatifs qui envahissent nos internets et exploitent nos données… On a commencé par proposer un réseau sur le pré carré de Facebook : Framasphère <https://framasphere.org>.

Et tout cela ne concerne « que » les quinze derniers jours… Prêts pour un résumé de ces derniers mois ? C’est parti !

# Dégooglisons Internet : et s’il n’en tenait qu’à nous…?
Degooglisons Internet, c’est avant tout une campagne d’information.
Le site est conçu comme un outil ludique et facile d’accès pour illustrer l’invasion de nos internets  (sic) par un empire d’entreprise avides de nos données. Comme Christophe Masutti l’exprime dans le Linux Pratique de cette rentrée <http://www.framablog.org/index.php/post/2014/09/05/internet-pour-un-contre-ordre-social-christophe-masutti> l’internet des applications est monopolisé par GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et consorts.

GAFAM : Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft
Ces sociétés nous enferment dans des services privatifs, exploitant et centralisant nos données quitte à mettre en péril nos libertés individuelles. Il est urgent d’informer un maximum de nos amis, familles, voisins, collègues et followers (sic) des dangers dans lesquels nous nous trouvons déjà, afin qu’une prise de conscience de plus en plus aigüe nous pousse à expérimenter des solutions. Degooglisons Internet, c’est donc — aussi — l’annonce de ce que nous comptons faire.

Une annonce de taille !

LEDS : [logiciels ou services] libres, éthiques, décentralisés et solidaires
Sur trois ans, nous voulons proposer une liste d’alternatives Libres, Éthiques, Décentralisés et Solidaires (ou « LEDS ») face aux services privatifs les plus usités. La liste et longue et peut encore s’étoffer : Facebook, Google Search, Pocket, Google Book… d’ici fin 2014. Avaaz, Dropbox ou Skype en 2015 ; YouTube, Twitter, Google Agenda en 2016… et pourquoi pas Google Groups et Gmail en 2017 !

Alternative libre à rien de moins que YouTube, Twitter et Gmail
Il ne s’agit pas là de concurrencer les géants de la Silicon Valley, et encore moins de prendre leur place… Juste de montrer que chacun peut bénéficier d’alternatives LEDS, de donner le goût à ceux qui le peuvent et le veulent d’héberger leurs propres solutions sans laisser de côté les personnes qui n’y parviennent pas encore.

# Pour réussir à Dégoogliser Internet, nous avons besoin de vous
Nous avons besoin que vous fassiez passer le message autour de vous, le plus largement possible. Nous avons besoin que vous participiez, si vous le pouvez et le voulez, à des projets libres (que ce soit en nous rejoignant ou en aidant des développeurs, porteurs de projets, fondations, associations).

Et nous avons besoin de dons
Jusqu’à présent, la majeure partie des projets libres sont financés par la petite communauté des libristes. Si nous parvenons, ensemble, à convaincre un maximum du grand public qui nous entoure de l’intérêt des services LEDS, leurs dons assureront l’indépendance de ces projets. Nous passerons du modèle « si c’est gratuit, c’est toi le produit » cher à GAFAM [Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft]… à un « c’est à disposition parce que NOUS le produisons » du meilleur aloi.

Le budget annuel de Framasoft représente 2,27 secondes du chiffre d’affaires de Google (sic). En augmentant ce temps, même légèrement, nous savons que nous pouvons faire une différence.

# Framasphère : parce que Facebook, c’est tellement 2004
Pour marquer le lancement de notre campagne Degooglisons Internet comme il se doit, on a voulu aller vers un symbole fort : Facebook ! Framasphère est une alternative Libre, Éthique, Décentralisée et Solidaire au plus grand réseau social.

Framasphère est un noœud (un point d’accès hébergeant vos données) du réseau Diaspora. Contrairement à Facebook (dont les algorithmes obscurs décident de ce qui apparaitra sur votre mur), Diaspora est un logiciel libre, dont le code ouvert est développé par plusieurs dizaines de personnes, de manière collaborative. Et Diaspora est un réseau décentralisé, c’est à dire que chacun peut, s’il le veut, héberger son propre nœud du réseau (chaque noœud communiquant avec les autres).

Chaque hébergeur de nœud appliquera donc ses propres règles quant à la gestion de vos données, l’inclusion de publicités, la mise à jour du logiciel Diaspora, etc…

Pour Framasphère comme pour tous ses services libres, Framasoft a décidé de s’engager sur une charte <http://degooglisons-internet.org/nav/html/charte.html> et des Conditions Générales d’Utilisations <https://framasphere.org/nav/html/cgu.html> que nous souhaitons aussi lisibles qu’éthiques.

L’idée est simple : on est sympathiques (vos données vous appartiennent, on les exploitera pas et on ne trichera pas au monopoly) mais on n’est pas des chatons non plus (faut respecter la loi, être poli, et même si on fait de notre mieux n’oubliez pas qu’on est une asso de bénévoles ^^).

Framasphère versus Facebook
eux semaines seulement après son lancement officiel, le pod Framasphère abrite plus de 4 000 utilisateurs et utilisatrices. Des gens du Libre, bien entendu, mais pas uniquement. Nous voyons la communauté du réseau Diaspora s’agrandir de nombreuses personnes aux profils variés, souvent déçus de Facebook ou n’ayant jamais voulu faire partie des amis de Zuckerberg… Les tags #éducation #science ou #photo s’enrichissent de jour en jour des échanges entre membres du réseau… Alors n’hésitez pas à le rejoindre, que ce soit en créant votre propre pod <https://wiki.diasporafoundation.org/Installation> en utilisant un de ceux existants <http://podupti.me/> ou simplement en vous inscrivant sur https://framasphere.org <https://framasphere.org> !

# Succès de la campagne MyPads
Framapad est l’un des projets les plus dynamiques du réseau Framasoft. Il fonctionne à partir du logiciel libre etherpad <http://etherpad.org/> qui a connu une réécriture il y a quelques années. Pendant le mois de juin, nous avons lancé une campagne de financement participatif pour un plugin etherpad <http://www.framablog.org/index.php/post/2014/06/11/campagne-framapad-etherpad>.

L’objectif de ce plugin, baptisé « MyPads », est de permettre aux utilisateurs de créer leur compte et d’y associer pads et groupes de pads privés, protégés par mot de passe ou accessibles sur invitation. Cette possibilité existait déjà sur l’ancienne version d’Etherpad, aujourd’hui non maintenue. Cet état de fait nous contraignait à fermer ce service sans solution de secours pour ceux parmi nos utilisateurs qui exploitaient cette fonctionnalité.

C’est pourquoi nous avons décidé de poster cette campagne de financement afin de récolter suffisamment de fonds pour rémunérer un développeur et apporter les comptes privés sur la nouvelle version d’etherpad <http://fr.ulule.com/etherpad-framapad/>. Lancée pour une durée de 45 jours, l’objectif, fixé à 10 000€, a été atteint en seulement trois semaines grâce à vous ! À la fin de la campagne, ce sont tout de même plus de 12 000€ qui ont été récoltés <http://www.framablog.org/index.php/post/2014/08/19/campagne-framapad-merci>.

Le développement du plugin débutera durant la seconde moitié du mois d’octobre et il sera livré en toute fin d’année 2014 ou au début de l’année 2015.

# Framakey : des mises à jour et des nouveautés
Même si nous nous lançons dans ce vaste projet de « dégoolisons d’Internet », nous n’oublions pas les projets que vous sollicitez toujours fortement. C’est le cas de la Framakey <http://www.framakey.org>. Cet été, plusieurs applications portables ont été mises à jour spécialement pour votre clé USB. Nous avons même ajouté quelques logiciels que nous sommes les seuls à proposer en version portable comme le logiciel éducatif pour tableaux interactifs OpenSankoré <http://framakey.org/Portables/SankorePortable>, GostCrypt <http://framakey.org/Portables/GostCryptPortable> pour chiffrer vos documents ou encore Lazpaint <http://framakey.org/Portables/LazPaintPortable> et GameDevelop <http://framakey.org/Portables/GameDevelopPortable>.

Toutes les nouveautés et mises à jour sont disponibles sur la page d’accueil du projet <http://framakey.org/News/Index>.

# Framabook R et espace
En septembre 2014, la collection Framabook s’est enrichie d’un livre rare : un manuel concernant l’utilisation du logiciel libre R ! Ce livre se présente comme un irremplaçable support technique pour les utilisateurs de R appliqué à l’analyse de l’information géographique.

Il s’adresse à des étudiants, enseignants-chercheurs, ingénieurs de toutes disciplines qui partagent un intérêt pour l’utilisation des méthodes d’analyse de l’information géographique et souhaiteraient pouvoir développer leurs travaux à l’aide de R. Il est accompagné de jeux de données et peut être utilisé comme support pédagogique.

# Alexis Kauffmann vers de nouvelles aventures…
Après deux ans de travail en tant que porte parole et « monsieur communication » de l’association, Alexis Kauffmann quitte Framasoft… en tant que salarié :p ! Avouez : on vous a fait peur, hein ? Bien entendu, cet éminent membre fondateur reste bénévole au sein de l’association. Mais sa vie professionnelle et militante va le mener vers de nouvelles aventures… toujours aussi libres ! On nous souffle même dans l’oreillette qu’il s’agira beaucoup de Domaine Public, avec un gros évènement lié à une Romaine Lubrique <http://romainelubrique.org/> qui, elle aussi, sort du réseau Framasoft pour s’envoler de ses propres ailes.

Nous lui souhaitons le meilleur dans ses projets présents et à venir, tout en étant assurés qu’il restera à nos côtés pour dégoogliser les internets (sic) 😉

# Un nouveau support pour mieux vous servir
Croulant sous le nombre toujours plus élevé de mails que vous nous adressez, nous allons progressivement mettre en place un système de ticket qui nous aidera dans le traitement de ces mails.

Fini les mails oubliés car au milieu des dizaines d’autres que nous recevons tous les jours ! Le système de ticket nous rappellera de s’en occuper. Fini les mails répondus en double ! Lorsque l’un d’entre nous répondra, les autres bénévoles en seront avertis. Fini les « je vous renvoie vers untel car il saura mieux que moi » ! Nous allons tout faire pour que les mails soient directement dirigés vers ceux d’entre nous que le sujet concerne.

Bref, une charge de travail (oui oui, c’est un sacré travail que de faire le support Framasoft) moindre pour nous, des réponses assurées… tout le monde y gagnera.

# Bientôt sur Framasoft !

* Mise à jour de Framindmap : il vous sera bientôt possible de partager vos cartes en ligne, de les stocker pour les retrouver plus tard, et surtout d’inviter des personnes à collaborer.

* Gitlab : Github est une énorme base de données de code libre, mais Github n’est pas libre. Dans son optique de promotion de l’auto-hébergement, Framasoft migre donc le code source de ses applications vers sa propre forge (libre, évidemment).

* Mise à jour de Framadate : ce service phare du Framacloud le méritait bien… Un Framadate plus accessible, plus esthétique et avec de nouvelles fonctionnalités sera annoncé au Capitole du Libre.

* Moteur de recherche : avant, lorsqu’on cherchait une info, on disait « Google est ton ami ! ». Mais ça, c’était avant.

* Hébergement d’images : vous avez une image à partager avec la terre entière, ou seulement à quelques personnes ? Alors notre version de Lut.im devrait vous intéresser.

* Catalogue OPDS : une bibliothèque d’Alexandrie, mais numérique.

* Notes anonymes : un bout de code à partager ? Un texte pour lequel vous souhaitez voir votre anonymat protégé ? Nous vous proposons de l’héberger.

Évidemment, tous ces services ont un coût de mise en place, et un coût d’exploitation. Nous vous rappelons donc que votre soutien financier nous est indispensable. https://soutenir.framasoft.org

# Les rendez-vous

## Nous y étions !

* RMLL 2014 <https://2014.rmll.info/> : les 15e Rencontres mondiales du logiciel libre à Montpellier, du 5 au 11 juillet 2014.

* Fête de l’Huma <http://fete.humanite.fr/>, du 12 au 14 septembre 2014, à La Courneuve.

* AJIL – Agréable Journée Inter-associative du Libre <http://www.agendadulibre.org/events/8720>, le 27 septembre 2014, à Paris

* Meetup décentralisation de Mozilla
<http://www.meetup.com/Paris-Meetup-pour-la-decentralisation-dInternet/events/193618842/>, le 30 juillet 2014, à Paris

## Nous y serons bientôt !

* Open World Forum <http://www.openworldforum.paris/en/>, les 30 octobre et 1er novembre 2014, à Paris.

* Capitole du Libre <http://2014.capitoledulibre.org/>, les 15 et 16 novembre 2014, à Toulouse.

* Meetup décentralisation de Mozilla <http://www.meetup.com/Paris-Meetup-pour-la-decentralisation-dInternet/events/193618842/>, le 23 octobre 2014, à Paris

Framasoft est une association sans but lucratif, reconnue d’intérêt Général, dont l’objet est la promotion et la diffusion du logiciel libre et de la culture libre dans une démarche d’éducation populaire.
http://www.framasoft.org <http://www.framasoft.org>

—————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *