PSPP : un outil libre qui remplace SPSS

Au Collège Jean-de-Brébeuf, le logiciel de statistiques PSPP a été choisi comme logiciel de remplacement du logiciel propriétaire SPSS d’IBM.

Ce logiciel sera enseigné dans le programme TIC du Collège et servira d’outil de travail pour des analyses statistiques requises dans le cours Méthodes quantitatives du programme de Sciences humaines.

PSPP est un logiciel de statistiques utilisé pour l’analyse d’échantillons. C’est un logiciel libre, maintenu par le projet GNU, et distribué selon les termes de la licence publique générale GNU.

« Il comprend une interface graphique similaire au logiciel SPSS, en plus d’une interface en ligne de commande. Le langage utilisé par PSPP a pour but la complète compatibilité avec SPSS. », selon Wikipédia.

Il n’y a aucun doute sur l’interface qui s’apparente véritablement à celle de SPSS et le logiciel PSPP propose toutes les fonctionnalités et fonctions statistiques nécessaires à des analyses complexes. Ce logiciel libre convient parfaitement aux besoins des étudiants du Collège Brébeuf et très certainement aux besoins de la grande majorité des étudiants qui effectuent des études supérieures; tant dans les collèges que dans les universités.

Au besoin, les étudiants de niveau universitaire qui désirent effectuer des analyses sur des données croisées pourront ensuite plus facilement s’adapter au logiciel R, un autre logiciel libre qui commence à prendre place dans les universités, mais qui est selon moi plus un outil de production qui s’adresse à des spécialistes.

Le logiciel PSPP qui nécessitait autrefois l’installation sur un serveur est maintenant disponible en plusieurs langues et ce pour différents environnements. Vous trouverez plus d’information sur le site GNU à l’adresse https://www.gnu.org/software/pspp/.

Ce logiciel est une alternative très intéressante pour les établissements collégiaux québécois qui préfèrent, de plus en plus, utiliser le logiciel libre et qui ont de moins en moins de budget pour acheter les licences de tous les logiciels non libres aux fins d’enseignement. Il en est de même pour les étudiants qui peuvent librement et sans frais installer PSPP pour faire leurs travaux sur leur propre ordinateur tournant sous Windows, Linux ou Mac OS X.

Jean Allard
Professeur d’informatique au Collège Jean-de-Brébeuf

Une pensée sur “PSPP : un outil libre qui remplace SPSS”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *