David et Didacti

dch David c’est le créateur de Didacti. Se trouver dans la BiblioTEC du Collège Ste-Anne, c’est comme se trouver à Harvard et découvrir un talentueux jeune homme exposer avec brio et passion l’EduBook, le TwitEdu, le DidacTube de demain.

85 personnes dans la salle, 50 écoles participantes, deux compagnies (CN et Bombardier), un investisseur et quatre des quinze employés (qui vont devenir trente). Sous un immense vitrail au plafond et sous le regard, sévère mais approbateur, de quelques personnalités peintes au dessus de la porte, entre des colonnes sculptées, sur un écran, se projette l’avenir de l’outil éducatif total.

Un rêve devenu réalité

Il était une fois un jeune professeur de mathématiques de 5e secondaire au Québec qui se demandait pourquoi il n’y avait pas de géant [sic] de l’internet spécialisé en éducation. Sa vision est celle d’échanges de ressources, de création sans délai, de diffusion sans limite. Aux valeurs de sa génération : l’immédiateté, la convivialité, l’apprentissage actif, David ajoute la certitude que du rêve à la réalité il y a un chemin à ouvrir, qu’il faut commencer maintenant et ne pas abandonner.

Le rêve : « plateforme gratuite et sans publicité pour la création et le partage d’activités d’apprentissages riches et interactives » [texte de David Chartrand].

La réalité : nous voilà devant un produit bien réel www.didacti.com dit bêta, déjà parfait à nos yeux, dont une demi-douzaine d’enseignants nous présentent leur utilisation : classe inversée, création de vidéos, applications pédagogiques, pédagogie active, etc.

Mais ceci n’est pas suffisant aux yeux de David qui annonce l’amélioration de son environnement numérique pour dans quatre mois et veut le rendre multiplateforme, à l’épreuve du futur, mobile et ouvert aux développeurs.

Démonstration : en moins de deux minutes, sur son iPad, David crée un compte Didacti, ouvre une page de cours, crée une activité, transfère un document, s’enregistre en le corrigeant et rend la vidéo disponible au monde.

Moodle – WordPress – Granularisation

La nouvelle version de Didacti attendue en août permettra de s’exporter dans Moodle, si on préfère utiliser Moodle, mais avec l’immédiateté, la convivialité et l’hyper-facilité de Didacti. L’exportation sera aussi possible dans un blogue. Chaque bloc (une vidéo, une question, le champ de réponse) pourra s’exporter, se partager, voir ses droits déterminés, etc.

ePortfolio

Dans une étoile, un nombre, celui des activités faites par l’élève. En cliquant sur cette étoile, on accède à l’ensemble. On voit là la capacité de portfolio électronique. En fait, les possibilité de Didacti ne sont pas limitées et le premier à en être convaincu est son créateur qui entrevoit autant d’utlités pédagogiques qu’il y a d’étoiles dans la moindre des galaxies.

Valoriser le partage et la réussite

did Tout est pensé dans Didacti pour offrir d’agir envers son prochain comme on voudrait qu’il agisse envers nous. La réciprocité est prévue par la connaissance de qui utilise votre matériel ou que vous utilisez le matériel d’autrui, L’origine de chaque bloc, son créateur, ses coordonnées sont incluses. À tout moment, on peut se retirer du partage. On le peut, mais pourquoi briser cette chaîne de solidarité éducative? Du côté de l’élève, un système d’étoiles l’accompagne dans son parcours obligatoire ou facultatif de matières autrefois peut-être honnies, mais maintenant apprivoisées à son rythme et qui peuvent être l’objet d’activités ludiques.

Ça coûte combien ?

Très cher à son concepteur-entrepreneur et à l’investisseur, Didacti est essentiellement gratuit pour ses utilisateurs dans l’éducation. La partie gratuite de Didacti couvre toutes les facettes de l’outil et ses outils intégrés, et, ce, sans publicité. On peut bien sûr utiliser gratuitement Didacti avec ses élèves, on peut même se créer des groupes et avoir des statistiques.

Ce qui est payant est que:

  •  l’école existe sur Didacti (portail), configurés aux besoins et aux couleurs de l’école (par exemple, le contenu est privé par défaut);
  • Didacti s’occupe de créer à l’avance les groupes, les cours et les comptes élèves, profs et parents;
  • Didacti offre de la formation sur place et du support;
  • l’école a accès à un outil administratif pour gérer le portail et ses utilisateurs.

Rien n’empêche un enseignant d’écouter les vidéos tutoriels et de faire tout ce qu’ils contiennent gratuitement, pour lui et ses élèves. Si l’école opte plus tard pour un portail privé, les comptes existant dans la version publique sont transférés dans le portail de l’école.

C’est pourquoi Didacti a sa place dans Logilibre : le logiciel n’est peut-être pas libre, mais il est gratuit dans l’essentiel de son utilisation; le contenu didactique est ouvert.

Défauts

Franchement, pas de défauts. L’adaptation de Didacti à l’enseignement supérieur demanderait bien quelques ajustements ; l’ampleur de la visée, quelques précautions supplémentaires. Mais Didacti est ouvert aux partenariats, à toutes les idées novatrices et bénéfiques pour l’éducation.

David Chartrand a déjà écrit un court article sur Didacti dans Logilibre (voir l’article).

Ouvrez votre compte gratuit dans Didacti www.didacti.com et dites-nous ce que vous en pensez !

Pierre Cohen-Bacrie
Conseiller pédagogique TIC
Collège Montmorency

3 réflexions sur « David et Didacti »

  1. C’est vraiment intéressant la possibilité d’exportation dans Moodle. C’est compatible avec quelle version de Moodle (2.0 et plus?)

  2. C’est effectivement intéressant.

    Si je ne m’abuse, Didacti tire profit du module IMS-LTI intégré à Moodle depuis la version 2.2 (et améliorée avec les versions subséquentes). En fait ce module de Moodle, aussi nommé «Outil externe» ou «External tool» est intégré par défaut à toute installation depuis la version 2.2. Pour les versions antérieures, je crois qu’il existe une version disponible sous forme de module complémentaire.

    La beauté de ce module est qu’il permet non seulement de donner accès à un outil comme Didacti, mais offre également la possibilité d’intégrer à peu près tout autre type de ressource externe directement dans Moodle.

  3. Précision de David Chartrand :

    L’intégration à Moodle se fera avec la nouvelle version qui sera disponible en août. Il sera possible d’intégrer Didacti au complet ou seulement des blocs. Dans les deux cas, on pourra le faire à l’aide d’un code d’intégration iframe comme on le fait avec une vidéo YouTube. On regarde aussi la possibilité de passer par IMS-LTI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *